Antimicrobial Copper

Le cuivre, seul métal certifié par l'EPA

Le cuivre est le seul métal certifié agent bactéricide par l'EPA (Agence américaine de protection de l'environnement).

C'est le premier matériau solide admis au registre de l'EPA comme agent antimicrobien. Cela permet de reconnaître que le cuivre possède la capacité d'éliminer de dangereuses bactéries¹ liées à des infections microbiennes potentiellement mortelles, notamment le virus de la grippe A (H1N1)². Aucun autre matériau ne jouit d'une certification pour cette propriété. Les bactéries¹ enregistrées par l'EPA sont les suivantes:

  • Staphylococcus aureus
  • Enterobacter aerogenes
  • Escherichia coli O157: H7
  • Pseudomonas aeruginosa
  • Methicillin resistant Staphylococcus aureus (MRSA)

De surcroît, d'après la littérature scientifique, le cuivre exerce également un effet inhibiteur sur les champignons et autres micro-organismes.

  • Champignons: le cuivre bloque et évite la croissance d'un vaste éventail d'agents pathogènes (actinomucor elegans, aspergillus niger penicillium chrysogenum, rhizopus Capra...)
  • Bactéries¹: campylobacter jejuni, proteus, e. coli, staphylococcus aureus, d streptococcus, Pseudomonas aeuruginosa, bacterium linens, bacillus megaterium et le bacillus subtilis, brevibacterium erytrhrogenes, tubercle bacillus, achomobacter fischeri, photobacterium phosphoreum du groupe.
  • Levures: candida utilis, candida albicans, saccharomyces mandshuricus, saccharomyces cerevisiae, torulopsis utilis, paramecium caudatum.
  • Virus: poliovirus, rotavirus

Le saviez-vous?

Sabías que...

 

Un microbiologiste de premier plan, le Professeur Keevil (directeur de l'unité de santé environnementale de l'Université de Southampton), démontre dans ses derniers travaux de recherche (présentés à l'occasion du 2e Sommet mondial annuel de BIT Life Sciences sur les antiviraux), que le cuivre inhibe la grippe A activement. Il est donc recommandé d'utiliser du cuivre ou du laiton pour les surfaces de contact des espaces publics.

L'étude s'appuie sur l'analyse de l'incubation de la grippe A sur les surfaces en cuivre et en acier inoxydable. Les résultats ont révélé qu'au bout d'une période d'incubation de 24 heures, sur l'acier inoxydable 500 000 particules du virus sont restées infectieuses, tandis qu'en seulement 1 heure d'incubation sur une surface en cuivre, 75 % du virus avait été éradiqué. En outre, après 6 heures seules 500 particules étaient restées actives.

Le Professeur Keevil affirme que "vu la menace persistante de propagation de la grippe A et du virus H1N1, il devient réellement nécessaire de mettre en œuvre toutes les mesures qui s'imposent et présentent une efficacité antimicrobienne éprouvée. Des études démontrent constamment que l'utilisation de surfaces en cuivre dans les espaces publics, tels que les hôpitaux et les services de transformation alimentaire, peut restreindre et réduire sensiblement la propagation de la maladie."


L'agent contre la légionellose

Agente contra la legionella

 

L'excellente conductivité thermique du cuivre et sa capacité de résistance aux rapides hausses de température font du cuivre un choix sûr, sain et actif contre la légionellose.

L'étude menée en 2007 par Kiwa Water Research évalue les effets de la température de l'eau dans la croissance de la légionellose dans les installations réalisées avec différents matériaux: cuivre, acier inoxydable, PVC-C et PEX-AI. Le cuivre s'est avéré être le seul matériau qui éliminait toutes les bactéries¹ dès 25°C, tandis que dans les autres matériaux comme l'acier inoxydable, le PVC-C et le PEX, les bactéries disparaissaient à 60°C. En outre, dans les tubes en cuivre on a dû répéter l'inoculation 5 fois, contre une seule pour les autres matériaux.

Mentions Légales | +34 938 504 100 | Colonia Lacambra, s/n  08508 Les Masies de Voltregà (Barcelona) Espagne | © 2018 La Farga.